par Delphine Charles-Péronne, déléguée générale, FSIF – Article paru dans Réflexions immobilières, n°88 – IEIF

Les sociétés immobilières cotées, de par leur activité de constructeurs et opérateurs à long terme de bâtiments tertiaires, sont de manière permanente au contact des locataires, clients, usagers, visiteurs de leurs actifs. Elles prennent part à leur vie quotidienne et tentent de répondre à leurs besoins, souvent en impliquant leurs salariés.

Depuis des années elles sont engagées dans des opérations de mécénat et de parrainages 1.

En tant que gestionnaires de centres commerciaux et de « morceaux de ville » (gares notamment), les sociétés immobilières jouent un rôle d’animateurs de la vie locale en participant aux associations sportives et culturelles locales et en s’engageant dans des actions citoyennes, notamment en matière d’aide à la recherche d’emploi ou à la création d’entreprises : job dating organisés dans les centres commerciaux en partenariat avec Pôle Emploi, prêt gratuit d’espaces commerciaux pour tester des produits, collectes solidaires de vêtements, jouets, livres… les initiatives sont multiples.

Elles peuvent s’incarner via du mécénat financier (dons), du mécénat en nature appelé aussi mécénat de compétences, certains projets cumulant les deux types de mécénat : don financier associé à une implication de représentants de l’entreprise donatrice.

Mécénat financier

Le mécénat financier s’exerce tout d’abord au travers de structures créées par les sociétés elles-mêmes, telles que les fondations d’entreprises, les foncières solidaires ou les « lab ».

· La Fondation d’entreprise Gecina structure les actions philanthropiques du groupe autour du handicap et de la protection de l’environnement. Depuis sa création, en 2008, elle a soutenu 133 projets représentant un investissement de 2,7 millions d’euros, au profit notamment de plusieurs associations œuvrant pour les personnes handicapées. La Fondation est un projet partagé avec le personnel de l’entreprise : 422 salariés se sont engagés en 2018 dans un parrainage, un partenariat ou une action collective proposée par la Fondation Gecina.

· La Fondation Ville et patrimoine (également de Gecina) est née en 2005 pour accompagner des initiatives dans le domaine du patrimoine et de l’urbanisme. Trois actions ont été soutenues en 2018 :

–         la rénovation du musée Carnavalet – Histoire de Paris, plus précisément la restauration du Café Militaire de Claude-Nicolas Ledoux ;
–         l’opération Paris-Plages sur le bassin de La Villette ;
–         l’édition d’un ouvrage de référence sur les marbres du château de Versailles, Versailles en ses marbres, qui a obtenu le Prix SNA2 des livres d’art.

· La Fondation de la Société de la Tour Eiffel, créée en 2007, a pour objectif d’encourager la créativité et l’innovation dans le domaine du bâti et de son environnement et de favoriser l’insertion professionnelle dans ces métiers.

Foncière solidaire. En 2018, Altarea Cogedim a lancé SoCo, première foncière commerciale solidaire en France, avec Baluchon (groupe d’entreprises sociales) et le Crédit Coopératif, deux acteurs clés de l’économie sociale et solidaire (ESS). L’objectif de cette foncière est d’accompagner dans la durée des entreprises à vocation sociale et solidaire depuis la phase d’amorçage et pendant la phase d’exploitation pour leur permettre de faire grandir leurs projets. La première application sera installée en rez-de-chaussée de l’immeuble Nudge, dans le XIIIe arrondissement parisien. Sur 230 mètres carrés, le Bouillon Club, plateforme d’innovations dédiée à l’alimentation éthique et responsable, offrira à la fois des ateliers participatifs, une cuisine pédagogique, des contenus culturels, etc. SoCo permettra de « convertir des mètres carrés en actions d’impact social » et sera déployé sur de nouveaux territoires et projets de réaménagement urbain menés par le groupe.

Dons à des fondations ou associations externes

Les soutiens financiers s’exercent dans des domaines très divers, qu’ils soient à caractère social, environnemental (Icade pour la Ligue pour la protection des oiseaux et la Fondation pour l’homme et la nature), médical ou culturel (Foncière Atland pour le musée du Louvre, Altarea Cogedim pour le Centre Pompidou).

Insertion des jeunes. Une des actions les plus plébiscitées par les sociétés immobilières concerne l’éducation et l’insertion des jeunes. Les initiatives sont multiples. Citons à titre d’exemples :

· Klépierre et Covivio soutiennent l’association Article 1 (anciennement Passeport Avenir) pour accompagner les étudiants issus de milieux défavorisés dans leur réussite scolaire et professionnelle. Des salariés de ces entreprises sont engagés en tant que parrains ;

· en avril 2019, Klépierre lance Lab’O, pépinière dédiée aux jeunes entrepreneurs dans l’Espace Coty (Le Havre, France). Au sein d’une boutique collaborative, des jeunes viennent tester leurs capacités commerciales et entrepreneuriales.

Recherche médicale. SFL soutient Ladapt, association pour l’insertion de personnes handicapées. Des centres commerciaux de Klépierre soutiennent l’hôpital local (Grenoble, Portet-sur-Garonne, Annecy- Courier).

Aide au logement. Plusieurs sociétés immobilières ont contribué aux investissements de l’association Habitat et Humanisme, pour œuvrer ensemble dans la durée à trouver des réponses au logement des personnes défavorisées. Il en va ainsi notamment :

· d’Affine qui a contribué à la foncière destinée au logement de familles défavorisées ;

· et d’Altarea Cogedim qui, depuis plus de dix ans, a contribué directement à la création de 300 logements pouvant héberger en permanence près de 450 personnes :

–         participation au financement de 14 résidences sociales (pensions de famille et maisons intergénérationnelles), dont 11 sont en service fin 2018 ;
–         financement, depuis sept ans, de trois postes de cadres d’Habitat et Humanisme agissant sur la région Ile-de-France et interventions de mécénat de compétences pour amplifier leur action ;
–         implication des collaborateurs d’Altarea Cogedim à la vie du partenariat, avec, en 2018, des événements internes et du crowdfunding.

Parrainages sportifs. Le groupe Atland a annoncé, en juillet 2018, la signature, avec le ministère des Sports, du Pacte de performance, fruit de la mobilisation de l’État, des entreprises et du mouvement sportif en faveur de l’accompagnement professionnel des sportifs de haut niveau. Le groupe apportera un soutien financier et professionnel à Axel Chapelle, champion du monde junior du saut à la perche jusqu’aux prochains Jeux olympiques de Tokyo.

Icade soutient un projet sportif qui fait écho aux sujets d’écomobilité et sensibilise le grand public à la lutte contre le changement climatique : l’expédition Arctic Solar by Icade de la navigatrice Anne Quéméré (qui a traversé le Passage du nord-ouest en Arctique en solitaire à l’aide d’un bateau propulsé à l’énergie solaire). Icade parraine aussi la jeune Prithika Pavade, âgée de 14 ans et originaire de Saint-Denis, jusqu’en 2024, en vue de sa participation aux Jeux olympiques, et soutient le club de tennis de table de Saint- Denis dans lequel elle s’entraîne.

Mécénat en nature ou de compétences

Une des possibilités offertes au mécénat d’entreprise consiste à apporter non pas des financements en numéraire mais des moyens (produits ou services) à la cause qu’il entend soutenir. Cette forme de mécénat en nature ou de compétence consiste souvent à impliquer les salariés de l’entreprise. Exemples :

· le programme Passerelle, que Covivio conduit depuis 2008 en partenariat avec deux lycées situés en zones d’éducation prioritaire (ZEP) à Bobigny (93) et Forbach (57), offre à de jeunes lycéens et élèves de BTS ou classes préparatoires la possibilité de rencontrer des professionnels exerçant différents métiers chez Covivio (informatique, comptabilité, ressources humaines, direction générale, immobilier, etc.). Dans une période de leur vie où ils doivent faire des choix d’orientation engageants, plus de 2 500 lycéens et élèves ont ainsi bénéficié d’actions variées : interviews métiers, ateliers CV, accueil de stagiaires, tables rondes métiers, visites d’immeubles, etc., et ce grâce au volontariat de plus d’une cinquantaine de collaborateurs du groupe ;

· le URW Community Day, mis en place par Unibail- Rodamco-Westfield, invite tous les collaborateurs du groupe à se mobiliser et à participer pendant une journée à une action de volontariat soutenant une association ou une structure sociale à proximité d’un centre commercial dans leur pays. Le 21 mai 2019, en France, près de 450 collaborateurs ont participé à une journée de cette nature ;

· chez Icade, les collaborateurs ont la possibilité de réaliser un congé solidaire allant d’un jour à six mois tout en conservant 75 % de leur salaire et en étant, si besoin, remplacés pendant toute la durée du congé. Début 2018, une collaboratrice a ainsi réalisé un premier congé solidaire de six mois auprès de L’Étoile de Martin, association qui soutient la recherche sur les cancers pédiatriques. Depuis, un deuxième collaborateur s’est engagé dans le même cadre au Mexique et au Pérou pour soutenir des initiatives liées à la sensibilisation des jeunes à l’environnement, l’éducation, la santé et la cohésion sociale.

· De même, Carmila incite et soutient les salariés pour s’investir auprès d’associations soutenant des causes humanitaires ou sociales.

Assistance à maître d’ouvrage. Le mécénat de compétence a fait l’objet, en 2016, d’une première convention avec le Samu social de Paris, dans le cadre d’une action globale pilotée par le C3D (Collège des directeurs du développement durable). La convention porte sur la création d’un centre d’hébergement et de soins au sein de l’hôpital Charles-Foix d’Ivry-sur-Seine avec le concours du pôle Promotion Santé d’Icade. Ce dernier assure une mission d’assistance à maîtrise d’ouvrage sur tous les aspects techniques, juridiques et financiers de l’opération, qui sera dédiée à l’accueil de 190 personnes isolées sur un site de 4 000 mètres carrés. Au total, 625 heures de mécénat ont été consacrées au projet, dont la livraison est prévue en 2019.

Initiatives en faveur de l’emploi. Clubs, forums et job dating sont multiples. En voici quelques exemples :

· créé en 2010 par Icade et Klépierre, en collaboration avec la Maison de l’emploi de Plaine-Commune, le Club des jeunes talents de Plaine-Commune vise l’accompagnement des jeunes de Seine-Saint-Denis dans leur recherche de formation ou d’emploi. Basé sur une semaine de coaching et des rencontres avec les représentants de quelques-unes des cent entreprises partenaires, ce programme a profité à 249 jeunes depuis 2010. Un beau succès, avec 83 % des participants ayant trouvé un emploi en CDI, en CDD, ou ayant bénéficié d’une formation qualifiante ;

· URW for Jobs vise à créer des opportunités professionnelles dans les centres commerciaux au profit de personnes éloignées de l’emploi. En 2018, 30 initiatives ont été déployées en Europe permettant d’accompagner 719 demandeurs d’emploi au travers de formations. 551 ont été embauchés ou ont intégré une formation qualifiante à l’issue du programme. Concrètement, les centres mettent à disposition des locaux, et les collaborateurs sont invités à accompagner les candidats et à les préparer à leurs entretiens pour le forum de recrutement via des simulations d’entretiens, des ateliers CV, etc. ;

· Chez Mercialys, 26 % des centres ont organisé des forums d’emplois régionaux ou de job dating durant lesquels 1 474 offres d’emploi ont été proposées.

Mise à disposition de locaux. De nombreuses sociétés immobilières cotées mettent des locaux gratuitement à disposition, bureaux ou magasins (boutiques test).

· En 2018, 83 % des centres de Mercialys ont accueilli au moins une association comme les Restos du cœur, les Banques alimentaires, les Apprentis d’Auteuil ainsi que des associations purement locales. Au total, ce sont 435 associations et institutions qui ont été accueillies dans les centres de Mercialys en 2018.

· En 2018, en plus des 61 animations en faveur de la dynamique économique et sociale de leurs territoires, les centres commerciaux français de Carmila ont organisé au total plus de 1 279 animations en lien avec la santé, la solidarité, la culture, le sport et le développement durable, ce qui représente 3 513 jours d’actions.

· Klépierre propose des boutiques test à des start-up locales dans ses centres commerciaux, notamment à Beaulieu (Nantes) et au Havre avec l’ouverture de Lab’O, pépinière destinée aux jeunes entrepreneurs. Des associations caritatives ont également bénéficié de stands notamment au centre Grand-Place à Grenoble.

· Unibail-Rodamco-Westfield recense en France une centaine d’actions de mises à disposition de locaux à des associations à titre gratuit en 2018, pour une valeur estimée à 1,15 million d’euros.

Soutiens artistiques. Les artistes ne sont pas oubliés. Ainsi, Icade a lancé L’Art & Design Lab by Icade : ce lieu offre à des artistes, designers et architectes la possibilité de bénéficier d’un environnement de travail pensé pour la création. Il invite les artistes à collaborer sur un ou plusieurs projets d’innovation portés par l’entreprise concernant les nouveaux usages urbains.

Actions de soutien suite à l’incendie de Notre-Dame de Paris

Les bâtisseurs que sont les sociétés immobilières cotées n’ont pu qu’être touchées par l’incendie de la cathédrale Notre-Dame de Paris. Mais en raison des dons massifs immédiatement collectés pour la reconstruction de l’édifice, les sociétés immobilières, cotées ou non, membres de la Fédération des sociétés immobilières et foncières (FSIF) ont décidé de se regrouper au niveau de leur fédération afin de soutenir les hommes ayant permis de minimiser les dégâts : la brigade des sapeurs-pompiers de Paris (BSSP).

Quatre projets portés par cette brigade vont ainsi être soutenus : la modernisation de deux musées de sapeurs-pompiers, celui de la caserne Champerret (Paris XVIIe) et celui de Saint-Ouen (93400) ; la contribution aux dispositifs jeunesse (12 à 25 ans) c’est-à-dire aux actions de formation (secourisme et esprit de défense) en faveur des jeunes ; l’action sociale en faveur des anciens pompiers, pompiers handicapés, veuves et orphelins ; l’amélioration de l’efficacité et de la sécurité des sapeurs-pompiers par le financement de nouveaux outils (outil de géolocalisation des grandes profondeurs ainsi que développement de vecteurs téléopérés (Zeppelin) et de brouillard à très haute vélocité).

1. Article réalisé sur la base d’une sélection des informations recueillies par PwC dans le cadre de l’enquête réalisée en avril 2019.
2. Syndicat national des antiquaires.

Article à retrouver sur le site de l’IEIF